2024-05-23T09:46:08Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/egalite-discriminations/regles/nouvelles%20regles.jpg

40 nouveaux distributeurs de protections périodiques gratuites installés à Nantes

ActualitésPublié le 23 mai 2024

Au total, 70 distributeurs de tampons et de serviettes hygiéniques seront accessibles dans toute la ville pour dépanner les Nantaises, notamment les plus précaires.

70 distributeurs seront répartis dans toute la ville d'ici 2025 ©Nantes Métropole
70 distributeurs seront répartis dans toute la ville d'ici 2025 ©Nantes Métropole

« Deux ans après son lancement, nous savons maintenant que le dispositif Nouvelles Règles répond à un vrai besoin chez les femmes », a annoncé Mahaut Bertu, conseillère municipale déléguée à l’égalité femmes-hommes, en conférence de presse le 21 mai dernier. Souvenez-vous : en 2022, la Ville de Nantes installait 32 distributeurs de protections périodiques (tampons, serviettes) gratuites et en libre accès dans des lieux clés de la ville (maisons de quartiers, piscines, gymnases, établissements sociaux).  L’objectif ? Lutter contre la précarité menstruelle (qui touche près d’une femme sur 10) et dépanner toutes les Nantaises, quelle que soit leur situation financière. Alors que 99,9 % des utilisatrices interrogées (via un questionnaire en ligne) ont jugé l’opération utile, la Ville renforce son action.  « Nous franchissons un cap supplémentaire en installant 40 nouveaux distributeurs, dans différents lieux et équipements publics, d'ici 2025 », a continué Mahaut Bertu. Pour découvrir leur localisation, suivez cette cartographie. Fabriqués par l’entreprise Les Petites Choses, ils proposeront des serviettes (normales ou flux abondant), ainsi que des tampons avec ou sans applicateurs.

Lever le tabou des règles

En plus de faciliter l’accès à des protections gratuites et de qualité, l’opération Nouvelle Règles a pour mission de lever les nombreux tabous qui entourent les menstruations. « Les règles peuvent avoir un vrai impact sur la vie des femmes, notamment dans le cadre privé, professionnel ou encore sportif », Rappelle Emilie Bourdon, conseillère municipale en charge du développement du sport au féminin. « 48 % des femmes déclarent avoir des règles douloureuses, d’autres souffrent d’endométriose. Dans le milieu du sport, 84% des femmes athlètes confient que les règles ont un impact sur leurs performances. C’est important de le rappeler en cette année olympique. »
Ces témoignages importants sont rassemblés dans l’exposition Les règles sont dans la place, installée jusqu’au 3 juin place Royale. L'occasion de s'informer autour des menstruations, à l'aide d'illustrations, de chiffres clés et de poèmes issus du recueil « She dreams when she bleeds » de la poétesse canadienne Nikki Tajiri. En parallèle, toutes les bibliothèques de la ville proposent une sélection de livres sur ce sujet de société majeur. À noter, enfin, que la place Royale accueillera un happening féministe le 29 mai.

 

 

Les chiffres-clés de l'opération Nouvelles Règles

  • 1 femme sur 10 souffre de précarité menstruelle (source : Baromètre Opinionway pour Règles Elementaires 2021).
  • 32 distributeurs sont déjà installés dans la ville.
  • 40 nouveaux distributeurs seront installés d’ici 2025.
  • 99,9 % des utilisatrices trouvent l’opération utile.
  • 82 % l'ont utilisé le dispositif en dépannage.
  • 18 % l’ont utilisé pendant toute la durée de leurs règles.
  • 23 % des personnes qui ont répondu à l’enquête ont confirmé qu’elles étaient en situation de précarité menstruelle.
  • 241 200 produits à l’unité ont été commandés pour remplir les distributeurs.