Presse

Beinaschi et Rubens invitent Yan Pei Ming

Un jour parfait

15 Juin 2012 - 16 Septembre 2012


L’artiste Yan Pei Ming, invité à présenter son travail à la chapelle de l’Oratoire, a choisit de faire écho à la remarquable collection de primitifs italiens du musée.

 Né à Shanghai en 1960, Yan Pei Ming arrive à Dijon en 1980 où il intègre l’école des Beaux-Arts. Rendu célèbre par ses portraits de Mao traités en grisaille sur de grands formats, l’artiste pratique une peinture très gestuelle, traduisant avec fougue les traits de ses modèles.
Pensionnaire à la Villa Médicis en 1993, il va alors concevoir une œuvre monumentale, s’inspirant d’un conte chinois, Les 108 brigands. Il portraiture toutes les personnes de son entourage à Rome et  tous ceux qui viennent lui rendre visite. C’est ainsi qu’il mêle avec talent, l’histoire et l’actualité.
Pour l’exposition nantaise, Ming va enfin réaliser un projet qui lui tient à cœur depuis longtemps. En effet, si sa culture d’origine ne l’a pas familiarisé avec la culture chrétienne, il l’a, depuis son arrivée en France, très souvent croisée.
Aussi, attendait-il un lieu approprié pour réaliser de grands autoportraits dans une attitude de méditation. La chapelle de l’Oratoire est le lieu idéal pour accueillir de telles peintures. En les mettant en regard avec des chefs-d’œuvre de la peinture italienne, Ming poursuit son travail d’analyse du patrimoine occidental. Il a initié cette démarche au musée du Louvre et pris pour sujet La Joconde, en imaginant et développant le paysage dans lequel Léonard de Vinci a placé son modèle.

Télécharger le Communiqué de Presse Un jour parfait (pdf, 4,71 Mo)
Télécharger le dossier de presse Un jour parfait(pdf, 6,61 Mo)
Yan Pei Ming Yan Pei Ming
1 2 >