Press

Un américain à Angers et Nantes

John Franklin Koenig 1924-2008

29 janvier 2011 - 3 avril 2011 Chapelle de l'Oratoire

Artiste de nationalité américaine, né et mort à Seattle, cité « jumelle » de Nantes, John Franklin Koenig a vécu plus de trente ans en France où il est venu pour la première fois pendant la seconde guerre mondiale avec les troupes alliées de la Libération. Il s’est établi à Paris en 1948 puis, au début des années cinquante, a pris très activement part à l’aventure de l’art abstrait en contribuant à la création de la Galerie Arnaud et à l’animation de la revue Cimaise. Dans ce contexte il attira sur son travail l’attention bienveillante de jeunes critiques d’art. Michel Ragon, qui découvrit les Etats-Unis en 1958 avec lui, le considérait alors, au même titre que ses amis nantais, Martin Barré et James Guitet, comme un représentant du paysagisme abstrait. Pierre Restany qui suivait assidûment son évolution le comptait parmi les rares concepteurs d’espaces imaginaires dont il plaidait la cause. Au cœur des questions et débats qui animèrent la vie artistique de la seconde moitié du XXe siècle, John Franklin Koenig resta rigoureusement fidèle à l’exercice de la peinture non-figurative tout en s’adonnant parallèlement, à partir de 1960, à la pratique régulière de la photographie.
John Franklin Koenig exposa plusieurs fois dans les Pays de la Loire, à Cholet, Pornichet, Nantes, Guérande, Bouchemaine et Angers. Il collabora également aux nombreux projets de l’association Paca (Présence de l’art contemporain), dont l’Angevin Jean-Pierre Arnaud fut longtemps le président.

A sa mort, il a légué un nombre important d’œuvres au musée des Beaux-Arts d’Angers et au musée des Beaux-Arts de Nantes., rassemblées dans une exposition en deux lieux, qui permet aux visiteurs de découvrir son œuvre.

Le musée des Beaux-Arts de Nantes présente dans la Chapelle de l’Oratoire six peintures, une trentaine de dessins, collages et estampes ainsi qu’un remarquable ensemble d’une centaine de photographies réalisées principalement au Japon.
Au musée des Beaux-Arts d’Angers, vingt livres ou pochettes de disques vinyles enrichies de gouaches ou de collages conservés à la bibliothèque d’Angers et trente-deux œuvres, parmi lesquelles dix toiles s’étalant de 1947 aux années 2000 et deux tapisseries, sont exposés dans les salles art contemporain du musée.

John Franklin Koenig. Sampler, 1953 John Franklin Koenig. Sampler, 1953